Cultiver un Sourire est inscrite au Journal Officiel depuis le 8 novembre 2014.

 

            Au départ, nous n'étions que deux, deux étudiantes unie par un même intérêt pour la musique, le théâtre, l'art de rue et par une même envie de s’investir dans des actions utiles aux autres.

Un jour, Manu, mon ami étudiant rencontré au Togo, m'apprend qu'il vient de créer avec des amis une association : Espoir et Joie Afrique. Il veut aider son village et pour cela il a lui-même besoin d'aide et surtout de fonds financiers. J'accepte vite l'idée d'un partenariat entre une association française et leur association togolaise. Il ne faudra pas grand chose, c'est à dire un seul sms « Tu veux créé une asso' avec moi ? », pour que Marion accepte de mener ce projet avec moi.

            C'est bien beau tout ça mais qu'est qu'on veut faire ? Organiser des concerts ! Et des pièces de théâtre ! Et des tournois sportifs ! - ça c'est Joël qui vient de nous rejoindre, nous voilà trois - et un festival d'art de rue ! Et on ne veut pas faire de profit, on veut que tout le monde ait accès à nos manifestations, on veut de la joie, de la bonne humeur, des sourires ! En bref, on veut s'amuser et on veut permettre aux autres de le faire !

            On lance alors les démarches : choix d'un nom, rendez-vous à la banque, inscription au journal officiel, … Ça y est, l'association Cultiver un Sourire est née.

 

            Il nous faut un certain temps pour nous organiser entre la création officielle, novembre 2014, et notre premier concert, avril 2015, mais on y arrive.

Trois groupes sont programmés au bar Le Bon Temps à Nancy, le 10 avril.

Le premier artiste c'est un pote, Maxime Simone, et il gère ! Il y a aussi les Dévolus Velus et un mélange de musiciens venant de plusieurs groupes.

Cette soirée était en accès libre ; environ quatre-vingt personnes ont rempli le bar et nous avons ainsi pu repartir avec notre premier bénéfice (récolté au chapeau et par la générosité du bar), des souvenirs plein la tête et surtout nos premiers contacts du milieu artistique : cette fois c'est sûr, on va faire un super festival !

           

 

 

            Le festival en question aura lieu le 29 août 2015 au bord du lac de Xonrupt-Longemer, dans les Vosges. Entre le stress et l'excitation, on a trouvé un nom qui en jette : Ramène ta Graine.

Bien qu'on soit maintenant quatre, Tony nous ayant rejoint, on a dû freiner nos ardeurs, on ne fera pas un festival de deux jours avec quinze artistes la premières année, on n'a ni le budget ni l'expérience nécessaire. Mais on arrive tout de même à un beau résultat :

        deux concerts : des groupes qui ont joué à Nancy au Bon Temps, Maxime Simone et les Dévolus Velus.

        un artiste de rue, Mat-Mat.

        une scène ouverte en fin d'après-midi qui a bien fonctionné avec plusieurs participations (solo ou groupe)

        un soleil et des températures improbables pour un été vosgien (du 30° toute la journée)

        un public très content qui ne demande qu'une chose : qu'on recommence l'année prochaine !

 

            Beaucoup de nos amis sont bénévoles lors du festival, deux d'entre eux nous rejoignent : Florian et Claire, nous sommes 6 maintenant !

           

            Ces deux manifestations combinées nous ont permis d’envoyer notre première contribution de 400 euros à Espoir et Joie Afrique. Et on était bien content !

 

 

            Début 2016, on se lance dans un autre genre de manifestation : un bal folk. On ne change pas une équipe qui gagne, « Ramène tes souliers » sera son nom. Il aura lieu à la salle polyvalente de Xonrupt-Longemer, le 12 mars 2016, avec le groupe Elixir.

            Une mauvaise anticipation nous coûte : la dernière soirée de la semaine du folk a lieu en même temps à Pont-à-Mousson et nous ne faisons qu’une soixantaine d’entrées.

Cependant, même si en terme quantitatif notre soirée n’a pas été une grande réussite, le groupe Elixir nous a joué presque cinq heures de musique incroyables, pour le plus grand contentement des danseurs présents, ce qui, pour nous, était le plus important.

            Le bal nous aura tout de même permis d'envoyer 200 euros au Togo.

 

            Puis vient notre deuxième festival  « Ramène ta Graine » les 20 et 21 août 2016. Cette fois il s’est déroulé sur deux jours. Malheureusement le temps correspondait plus à un été vosgien : 10° et pluie.

Mais c'était quand même une super programmation :

        un marché biologique, local, artisanal et associatif d’une quinzaine d’exposants tout le week-end,

        le samedi, trois groupes : Flood (rock),  Arthur (qui mélangeait rock et chanson française) et surtout, notre tête d’affiche, David Vincent, géant lorrain du rock-punk-musette !

        le samedi et le dimanche également un spectacle d'art de rue, Élégance, par Théo, un acrobate sur ruban drôle et poétique

        une scène ouverte le dimanche (la session du samedi a été annulée à cause du temps) avec plusieurs participants ayant de 8 à 60 ans.

        une seconde soirée concerts le dimanche avec Maxime Simone et le groupe de rap conscient Stratégie de Paix.

 

            Malgré le froid et la pluie, nous avons réussi à créer au bord du lac une réelle manifestation conviviale et nous avons réussi à récolter par les dons, le marché, la vente de bijoux africains, la buvette et la restauration de quoi envoyer 800 euros à nos amis togolais. Nous avons aussi appris beaucoup de chose grâce aux conseils des artistes, des bénévoles et des artisans présents. Nous nous sommes surtout éclatés comme jamais et espérons faire encore bien mieux en 2017 ! D'autant plus que cette seconde édition du festival nous a permis de nous agrandir : Nicolas et Élise nous ont rejoints ! Nous sommes huit désormais !

 

 

            De fait en un peu plus de deux ans, malgré la quasi absence de moyens au départ, nous aurons envoyé 1 400 euros au Togo.

 

 

Présents été comme hiver !